Libreville, République Gabonaise, le 02 juillet 2021 – Gabon Power Company (GPC), filiale
du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS), et Meridiam, société à mission
spécialisée dans le développement, le financement et la gestion à long terme d’infrastructures
publiques durables, ont signé un accord pour le financement de la centrale hydroélectrique de
Kinguélé Aval.

Située à 100 km à l’est de Libreville sur la rivière Mbéi, en bordure du Parc National des Monts
de Cristal, la nouvelle installation disposera d’une capacité de 35 MW et permettra à terme
d’alimenter le réseau national à hauteur de 205 GWh par an. La centrale hydroélectrique
fournira environ 13% des besoins en électricité de Libreville, la capitale du Gabon. Elle
contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes et permettra d’économiser
plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Elle participera également à
l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula, contribuant à l’inclusion sociale au
Gabon.

Les achats d’équipements et de matériels nécessaires à la construction auprès d’entreprises
gabonaises seront privilégiés, soutenant ainsi la diversification, le développement et la relance
économique du pays. Pendant la période de construction, 800 emplois directs seront créés sur
le chantier. Et pendant la phase d’exploitation, vingt professionnels gabonais seront
responsables de l’exploitation de la centrale hydroélectrique. Sa mise en service est prévue
pour la fin 2024.

Le montant total de l’investissement nécessaire pour la construction du barrage s’élève à 179
millions d’euros dans le cadre d’une convention de concession conclue pour une durée de 30
ans. Kinguélé Aval est porté par Asonha Énergie, une société de projet détenue
respectivement à 60% et 40% par Meridiam et GPC, et bénéficie de l’appui financier de
plusieurs bailleurs de fonds de premier plan : IFC, filiale de la Banque mondiale dédiée au
secteur privé, la Banque Africaine de Développement, la Development Bank of Southern Africa
et Emerging Africa Infrastructure Fund.

L’implantation du barrage a fait l’objet d’études approfondies afin de minimiser son impact
environnemental et social. Asonha Énergie a notamment élaboré un plan d’actions conçu pour
générer des gains nets de biodiversité selon la méthode
« éviter-réduire-restaurer-compenser ». Ce plan est mis en place en étroite collaboration avec
l’Agence Nationale de la Protection de la Nature (ANPN) et le Ministère des Eaux, des Forêts,
de la Mer, de l’Environnement.

Ce projet contribue directement à la réalisation de certains objectifs des Nations Unies en
matière de développement durable : construire une infrastructure résiliente, promouvoir une
industrialisation inclusive et durable qui profite à tous et favorise l’innovation (ODD 9), fournir
une énergie abordable et propre (ODD7) et promouvoir le travail décent et la croissance
économique pour tous (ODD8).

Alain-Claude Bilie-By-Nzé, Ministre d’État, Ministre de l’Énergie et des Ressources
hydrauliques, a commenté : « Le financement de ce projet est une excellente nouvelle pour le
Gabon. La mobilisation de ces parties prenantes constitue un appel pour d’autres partenaires
africains et internationaux : le Gabon présente des projets structurants, à fort impact social.

Composante essentielle du Plan d’Accélération de la Transformation fixé par le Président de la
République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, la centrale hydroélectrique de Kinguélé
Aval va permettre de réduire le prix de l’offre énergétique et de contribuer au développement
économique du Gabon. »

Marcellin Massila Akendengue, Directeur Général de Gabon Power Company, a commenté :
« En tant qu’actionnaire à hauteur de 40% de ce projet, Gabon Power Company représente
activement les intérêts du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques et de la population
gabonaise. Ce partenariat public-privé innovant constitue un pas en avant significatif pour
redonner à la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG), la possibilité de couvrir
l’ensemble des besoins énergétiques du réseau interconnecté de la province de l’Estuaire à
travers une offre compétitive, durable et créatrice d’emplois. »

Mathieu Peller, COO Afrique pour Meridiam, a commenté : « La centrale hydroélectrique de
Kinguélé Aval, notre troisième projet au Gabon après la Transgabonaise et le port minéralier
d’Owendo, est à la fois emblématique et stratégique pour le pays. Il s’inscrit dans notre
ambition d’accompagner le développement économique et social du Gabon tout en
contribuant à sa transition écologique. Il est le fruit d’une collaboration active et fructueuse
avec les autorités gabonaises, les équipes de Gabon Power Company et du Fonds Gabonais
d’Investissements Stratégiques ».

Télécharger la version PDF

You might also like